20 ans du Sport Beach : des menus qui changent chaque mois et plein de nouveautés !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

Concours : 2 places pour « JUSQUE DANS VOS BRAS », Les Chiens de Navarre

31 janvier 2018 0 commentaire

Hello !

Aujourd’hui concours culture !
RDV sur notre page facebook pour tenter de gagner 2 places pour aller voir « JUSQUE DANS VOS BRAS », Les Chiens de Navarre, au THÉÂTRE DU GYMNASE à Marseille le 6 février !

© Loll Willems

Copié collé de la présentation, parce que ça en sera jamais aussi bien expliqué… :

Dans Jusque dans vos bras, Les Chiens de Navarre s’attaquent à la grande question de l’identité nationale, à travers ce que serait l’identité française et mènent une psychanalyse électrochoc de la France en convoquant quelques figures
de notre histoire et de notre actualité.

Pour décortiquer ce concept qui fait tant polémique et qui pourrait amener la France vers une guerre civile, les grands noms de l’Histoire
sont convoqués.
De Gaulle, Robespierre et Obélix, arriveront-ils à se croiser dans un hammam ce dimanche après-midi là pour siroter un thé à la menthe
et ripailler sur les piliers de l’identité française ? En quoi doit-on croire quand on se croit français ? Plus le sujet est brûlant,
plus grande sera la dérision. L’idiotie pour affirmer la colère. C’est sans doute la troupe de comédiens la plus décomplexée du spectacle vivant.
Sans filet, sans texte, ils improvisent, avec pour seul garde-fou un simple canevas. Ils jouent en direct une pièce qui n’existe pas.
Ainsi libérés, ils osent tout. Issus d’écoles de théâtre, de l’université, du cirque, de la danse, ils partagent tous une même envie de faire
du théâtre autrement, de raconter des histoires autrement, de jouer autrement. En adoptant cette forme complètement indomptable
qu’est l’improvisation, les acteurs suivent son mouvement plutôt que l’acquis du récit. Car le geste doit rester vivant, toujours.
Il ne doit pas mourir. L’expression même du plaisir immédiat.

Les acteurs sont à l’origine de l’écriture

Il n’y a pas « d’œuvre dramatique préexistante » à nos créations théâtrales. Au commencement de l’écriture, il n’y a pas de texte. Les acteurs sont à l’origine de l’écriture. Autonomes et disponibles à tous les présents sur scène.
Je propose toujours un thème aux acteurs avant le début des répétitions.
Deux ou trois pages avec des situations comme point de départ. Mais aussi des didascalies, des idées de scénographie, une liste d’accessoires, des extraits de textes, de poèmes, des paroles de chansons, des photos, quelquefois des dialogues (rarement écrits pour être interprétés mais pour s’en inspirer)… Ces quelques feuillets que j’appelle le terrain vague permettront d’éveiller ou de préciser l’imaginaire de chacun, en
amont des improvisations. Dès le premier jour, nous commençons directement sur le plateau par des improvisations. De toutes durées. C’est le début d’un long chantier. Celui d’une autre forme d’écriture détachée de la couronne textuelle des mots. Celui des
acteurs, de l’espace et du vide. Toutes ces répétitions donneront champ à l’improvisation sur canevas pendant les représentations.

En tous cas on va nous aussi aller découvrir tout ça le 6 février !! Bonne chance à tous !

Tags : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE