Toka Toka, for tourists only !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

Ai Weiwei fuck l’art contemporain

23 avril 2012 0 commentaire

AI WEIWEI, t’as peut être déjà entendu ce nom lors de l’expo d’Anish Kapoor au grand Palais à Paris (Pedro : oui oui), où un après-midi, des centaines de feuilles, portant la question « Où est Ai Weiwei ? », en Français et en Chinois, ont été lancées à l’intérieur de la sculpture… Une action pour dénoncer la détention de cet artiste qui fait peur à la Chine… Nous c’est notre pote Mothi (que tu as pu apercevoir ici, et dont il faut vite qu’on fasse un article…) qui nous y a refait penser ce week-end, du coup on s’est dit « tiens, ça serait trop bien de parler de lui sur le blog »… voilà pourquoi tu te retrouves un lundi à lire cette page… (Pedro : on a des amis intelligents hein ?)

Ai Weiwei, un artiste, plasticien, sculpteur, photographe, Chinois (au cas où tu croyais que le nom avait une consonance Norvégienne…) veut défendre la liberté d’expression et dénoncer des choses style la corruption ou ce genre de trucs super géniaux, dans un régime totalitaire : forcément… entre les deux, la sauce prend pas trop… Il a donc été condamné dernièrement pour « évasion fiscale » et quand il fut libéré il installa chez lui 4 webcams qu’on pouvait regarder 24h/24 sur un site spécialement dédié, pour tourner en dérision la surveillance constante dont il faisait l’objet. Depuis, les autorités l’ont bien sur obligé à couper les caméras…
Pour comprendre ce qui peut perturber le gouvernement, voici quelques exemples des œuvres d’Ai Weiwei :

En 1995, une série de photos : « Laisser tomber une urne de la dynastie des Han » (tu imagines bien que la dynastie des Han date pas d’il y a 3 ans hein) :


Logo Coca-Cola sur un vase de la dynastie des Han :


Des doigts d’honneur devant plein de super monuments…


L’accrochage de cartables pour dénoncer la mort de milliers d’enfants dans les décombres de leurs écoles mal construites pour cause de corruption des officiels locaux (Pedro : la phrase qui fait mal : on dirait une chanson d’Assassin) :


Des millions de graines de tournesol en porcelaine, fabriquées et peintes à la main, une à une, par près de 1 600 artisans et ouvriers de la ville de Jingdezhen (dont la porcelaine est historiquement l’activité économique principale et qui traverse une crise de l’emploi sans précédent), installées sur 1000 m2 du hall de la Tate Modern, sur lesquelles les visiteurs pouvaient marcher. Une installation métaphorique puisque Mao Zedong, disait que le peuple chinois devait se tourner vers lui comme les tournesols vers le soleil.

Voilà, il est bien ce Weiwei hein ?! (et elles sont pas TROP BIEN FAITES les graines de tournesol !!! Ils sont trop forts ces Chinois ! )

Si tu veux suivre son actualité, tu peux t’abonner à lui sur twittos ICI, ou sur son blog, mais bon si t’es pas Chinois, tu vas rien comprendre…
Allez, sur ce beau moment culturel, bisous et bon travail…

Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE