Toka Toka, for tourists only !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

City guide Japon 2016 : Shikoku et l’Iya valley !

2 avril 2017 2 commentaires

Salut !

Aujourd’hui on t’emmène à Shikoku, où on est allé passer 2 jours dans la vallée de l’Iya, dans la nature, avec des paysages magnifiques, où on a pu se reposer et se ressourcer comme il fallait… On a adoré cet endroit, pas de touristes, paumé dans la montagne, c’était sublime et magique
Comme l’endroit était difficile d’accès, c’était là où se cachaient les guerriers vaincus après avoir perdu une guerre au XIIème siècle.

Dans cet article, on va te parler de train kawaii, de location de voiture (et comment traduire ton permis au Japon), et de tout ce qu’il y a à faire et où on a dormi (deux fantastiques endroits).
Pour commencer, Shikoku c’est là :

Et l’Iya Valley, c’est là :

POUR Y ALLER ♥

Pour aller là bas, il faut prendre le train et s’arrêter à la gare de Oboke. Si tu as de la chance, tu peux tomber sur le train ANPANMAN (c’est un personnage pour les enfants très connu au Japon, Judith dit qu’on dirait un gros pervers bourré), comme on voulait absolument le prendre mais que les horaires ne correspondaient pas, on l’a pris lorsque nous étions encore à Hiroshima pour aller se balader dans des villes inconnues de la campagne de Shikoku :

Quand tu arrives à Oboke pour aller dans la vallée de l’Iya c’est comme ça :

LOUER UNE VOITURE AU JAPON // TRADUCTION DE PERMIS

Pour louer une voiture au Japon, il faut faire traduire son permis auprès de la Japan Automobile Federation (JAF). Tu peux le faire en France par des sites qui s’occupent de tout à ta place, sauf que ça coute super cher… (Pedro : c’est des cons, laisse tomber) alors que c’est pas compliqué de le faire tout seul… (à moins que vraiment t’en aies besoin à la sortie de l’aéroport le premier jour de ton arrivée…).

– Il faut remplir le formulaire que tu peux imprimer ICI.
– Ne pas oublier de prendre ton permis de conduire.

– Une fois sur place, tu te rends dans un bureau de la JAF (toutes les adresses se trouvent ICI ! ) avec ton formulaire, ton permis et 3000 yens.
Ensuite, généralement, tu ne peux pas récupérer ta traduction directement, donc soit t’as le temps de revenir la chercher (mais bon c’est chiant), soit ils te l’envoient où tu veux ! (nous on l’a fait faire à Tokyo et on se l’ai fait envoyer dans notre hôtel à Hiroshima par exemple, c’est arrivé en moins d’une semaine) (Pedro : La poste au Japon, ma passion !!!).
Voilà, une fois que t’as ton papier, tu peux louer une voiture !
Et au japon TU AS LE VOLANT À DROITE.

Pour louer une voiture à l’Iya valley c’est pas le plus simple (c’est pas très compliqué non plus hein), vu que c’est minuscule il n’y a qu’un seul endroit qui en loue : LEUR SITE ICI ! (c’est en japonais, utilise Google traduction pour comprendre…) Pour réserver une voiture tu peux le faire que 10 jours max avant… on a profité de notre amie Judith pour leur envoyer un mail en japonais, comme ça c’était plus simple… par mail ça avait l’air super complexe mais en fait sur place… c’était super simple et le monsieur parlait super bien anglais… (Pedro : enfin super bien, faut pas exagérer… on le comprenait quoi ahhaha !)
On a choisi une petite voiture japonaise carrée, qu’on surnomme les « cochons », c’était celle qui était la moins puissante pour le même prix que les autres mais nous on la voulait quand même, le rêve absolu ! (Pedro : on est passionné de tuning)
Voici le BOLIDE :

Les deux endroits où nous avons dormi étaient fabuleux… Nous étions en pleine nature, avec des vues à couper le souffle… c’était tellement reposant, calme et beau…

 KUNELASOB

La première nuit nous avons dormi à Kunelasob, une guest house dans une ferme qui date de plus de 90 ans, reprise et retapée il y a quelques années : un endroit sublime avec vue grandiose sur les montagnes et la rivière en contre-bas.

Nous avions une grande chambre avec des tatamis, et dedans on peut trouver des bouquins, des jeux de société, du bon thé vert… Il n’y a pas de salle de bain, donc pour prendre sa douche ils nous amènent dans un onsen pas très loin.

On partage ensuite le diner avec les autres gens de la guest house, et la spécificité de Kunelasob c’est que tous les repas sont végétaliens ! On a été agréablement surpris de ce qu’ils nous avaient préparé, c’était délicieux, copieux, et on s’est régalé !
Il y avait un curry de légumes, des « sashimis de la montagne » faits à partir de je ne sais plus quoi… de la montagne…, des boulettes de patates douces et lait de coco, des légumes avec de la sauce à la carotte trop bonne, une poire nashi, du tofu, des soba-basilic, des croquettes qui avaient le goût de pain perdu, un truc à la cacahuète sésame délicieux, du riz brun sauce aux oignons, des croquettes de maïs et un dessert à la pêche et matcha :

Et pour le petit déjeuner : une soupe miso et légumes, un pudding avec une gelée et du raisin, un gâteau comme un scone, une purée avec de la sauce tomate et des edamames, du riz brun épicé, des boulettes de purée de courge et des figues :

• Adresse : Kunelasob, 442 Nishiiyayamamuraenoki, Miyoshi, Tokushima Prefecture 778-0104, Japon, leur site internet ICI ! Prix : 10800 yens par adulte avec diner et petit déjeuner.

IYA ONSEN HOTEL

Le PARADIS. Alors oui tu fais un crédit pour y aller, mais ça vaut vraiment le coup… Une navette vient te chercher à la gare, le conducteur est d’ailleurs trop cool et trop drôle et c’est ensuite à presque 1h de route, au fin fond de la montagne que tu aperçois de loin l’Iya Onsen Hotel :

Notre chambre était super grande, tatamis, fauteuil de massage (c’est trop bien ce truc, je comprend pourquoi les japonais y passent des heures dans les centres commerciaux… ah!ah!) , vue sur la montagne, et la cerise sur le gâteau : une terrasse avec une baignoire extérieure… là, je le répète, on était vraiment au PARADIS !!! (Pedro : putain le spot de dingue !!!)

(Pedro a réussit à faire le rubik’s cube !!! On a gagné une pâte de miso au wasabi #tropfiere) (Pedro : j’ai mis 3 heure avec un vieux tutoriel de geek sur Youtube putain…)

À l’Iya onsen, il y a ……… un onsen… forcément ! Nous avions réservé le onsen privé (sinon c’est les hommes avec les hommes et les femmes avec les femmes), et pour y accéder il fallait prendre un petit funiculaire ! C’est le bonheur, l’eau est naturellement chauffée à 38 degrés, elle est riche en souffre et en fer, du coup ça sent bizarre mais ça fait du bien à ton corps ! (Pedro : ça sent l’œuf moisi quoi… je comprends pas le gens qui adorent ça…)

C’est ensuite le moment du diner...mmmmhhhh… une succession de 12 plats aussi bons les uns que les autres, surprenants parfois, magnifiquement présentés… et accompagnés de saké : il y avait entre autre du riz façon soba, du poisson avec son kaki confit, de la soupe miso et légumes, du poisson, des tempuras, du nabe, des soba d’oboke, du vin d’arbouse, etc…

Pedro : c’était GÉNIAL ce repas !!!
Et après une bonne nuit au calme, un petit déjeuner copieux avec vue :

• Infos : Iya Onsen Hotel, leur site ICI !

NAGORO SCARECROW – VILLAGE OF DOLLS

En 2003, Ayano Tsukimi qui était née dans ce village et qui était partie travailler et vivre à Osaka, décide de revenir vivre avec son père dans la maison de son enfance. Elle s’occupait de son jardin, et vu que ça ne poussait pas au top, elle fabriqua un épouvantail à l’effigie de son papa, et là, ça lui donna une idée : vu que la plupart des gens avaient déserté Nagoro, elle décida de recréer les personnes de son village qui étaient partis ou qui étaient décédés. Les poupées sont en situation : elles attendent le bus, jardinent, sont assises à des tables, etc… On en trouve plus de 350 !!!
Quand on arrive là-bas c’est assez bizarre… on se croirait dans un village hanté de film d’horreur ! Il y a des poupées de partout c’est hallucinant !
Chacune a son caractère et son histoire, qu’on peut consulter dans un registre.
• Adresse : Nagaro, Lien google map ICI !

OKU-IYA KAZURABASHI

Deux ponts qu’on appelle le « pont époux » (Ottonohashi, le plus impressionnant qui fait 44 mètres) et le « pont épouse » (Tsumanohashi, qui lui fait 22 mètres et il y un pont de singe : on traverse dans un chariot en bois suspendu qui servait à transporter des marchandises ou les femmes) (Pedro : ahahahha marchandises / femmes, tranquille).
En dessous il y a une rivière, une petite cascade, c’est trop mignon.
• Adresse : Oku-iya kazurabashi, lien google map ICI !

AUTRES

Il y a plein de choses à voir dans la vallée de l’Iya mais en 2 jours on n’a pas eu le temps de tout faire forcément ! La vallée elle même est déjà tellement magnifique !
Il y a entre autre un autre pont à voir, mais plus touristique : Iya no Kazurabashi, à 200 mètres d’altitude : un Manneken-Pis sur un rocher (censé décourager les gens de faire leurs besoins à cet endroit dangereux), le mont Tsurugi  pour les randonnées, visiter la maison du clan du Samouraï Kita, etc…

Voilà pour notre périple à Shikoku qu’on a adoré !
Prochaine fois on t’amène à Osaka et un peu à Kobe !

En attendant tu peux revoir nos précédents articles 
Tokyo où manger ?
Tokyo où boire des coups ?
Tokyo quoi faire ?
Hiroshima
Fukuoka
Dazaifu

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE