Toka Toka, for tourists only !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

Intercontinental Marseille Hôtel Dieu, une vie de PIMP

18 août 2013 11 commentaires

Здравствуйте, (ça veut dire bonjour en Russe)

Désolés, on s’en remet petit à petit, on revient à peine du monde des riches… (Pedro : là par exemple, j’écris sans climatisation… c’est assez bizarre…)
On a eu la chance Samedi soir d’aller au merveilleux Intercontinental Hôtel Dieu de Marseille, un hôtel ★★★★★ … (on découvre le luxe…) (Pedro : pour 150€ surtout ! Mais ça on te l’explique à la fin de l’article), et on a conclu que :
– On s’habitue trèèèès vite au luxe.
– Quand on a de l’argent (beaucoup beaucoup beaucoup), on n’est pas autonome.
– Qu’il peut y avoir la clim intégrée sur les tapis roulant de sport.
– Que ce qui fait un cinq étoiles c’est touuuus les petits détails.
– Que les bouteilles d’eau en verre c’est mieux que celles en plastique.
– Que qhez les riches y a pas de pigeons mais des tourterelles.
– Qu’on veut vivre là-bas.
– Qu’on veut donc gagner au loto. (Pedro : mais surtout vivre aux États-Unis)

On arrive donc là-bas, il y a les Russes, les Américains, les Saoudiens… et nous… Tout le monde t’accueille très gentiment, l’entrée est immense (mais avant t’as monté les immenses escaliers en face du bâtiment ÉNORME, donc t’étais déjà impressionné…).

Puis on va découvrir notre chambre… là tu comprends que chaque détail compte et que ce qui fait la différence c’est les matériaux utilisés… Le bureau est pas en contreplaqué (même si la déco c’est pas spécialement toujours ce que j’aime, tu vois qu’ils font pas les choses à moitié…), le lit c’est un king size, la baignoire est grande, le pommeau de douche est énorme, on a chacun une bouteille de Vittel (en verre) avec un verre (on t’avait dit qu’on était pas habitués aux hôtels de luxe…un rien nous parait fantastique…), des navettes des Accoules, un panier de fruits frais, une vue de fou… ok on est bien dans un hôtel cinq étoiles, tout va bien…
On enfile notre peignoir et nos chaussons. On vit en peignoir et en chaussons. (Pedro : à ce moment là t’es un peu 50 cent quelque part… T’as envie de vider tu cognac dans une piscine et de jeter des billets sur des inconnus. Choses qu’on a bien sur évité de faire…)

Tu peux accéder à la piscine intérieure chauffée (en plus y avait presque toujours personne), qui fait partie d’ailleurs du Spa Clarins. Si tu veux tu peux activer les jets à remous… et en plus tu dois venir avec ton peignoir et tes chaussons… ça tombe bien… (c’est bien d’être riche) (Pedro : et d’avoir un peignoir).
Il y a aussi la salle de fitness de folie, avec clim, télé, jeux… avec des petites bouteilles d’eau (Pedro :  par contre c’était de l’Evian et j’avais bu de la Vittel juste avant…) et des serviettes à disposition, tu fais tomber une goutte de sueur par terre, hop, plus de goutte de sueur… elle a déjà été nettoyée… Il y a une fille qui vient en tenue de sport (tu sais genre les nanas trop bien habillées en sport dans les séries US… alors que toi t’as un pauvre short et un vieux débardeur…), avec SA corde à sauter… et en fait trop à l’aise pendant 40 minutes en faisant des tricks… moi j’arrive pas à en faire 15 minutes d’affilée… (Pedro : la fille ne sue pas aussi… c’est fou…)

(Pedro : note pour plus tard : j’aimerai bien avoir une salle de sport…) Après avoir passé une nuit sans se réveiller une seule fois ( merci lit merveilleux ) (Pedro : la chambre la plus silencieuse de France, alors que t’as le Vieux Port juste à côté !), direction le petit déjeuner (que tu peux prendre jusqu’à 11h) (Pedro : le petit déjeuner, c’est le moment le plus important de la journée). Et là… bonheur et joie, yeux écarquillés et cœur qui palpite : le buffet est trooop bon… Il y a tout ce que tu veux : des saucisses, du bacon, de la charcuterie, des concombres, plein de pains différents, des pancakes, des beurres différents, des crêpes, des fruits, etc, etc… des jus de fruits frais, des boissons chaudes qu’on te ressert… et le top du top : un mec qui te fait des œufs comme tu lui demandes (Bénédicte, mollets, pochés…). Du coup, forcément, on mange beaucoup trop…

(Pedro : j’ai du manger 6 œufs et du bacon pour 1 an…) 1h30 plus tard, on a rendez-vous à la brasserie de l’hôtel : Les Fenêtres… On n’a plus faim du tout mais on est des warriors… (on a tout donné pour cet article…) (Pedro : quel dur métier…).
Le cadre est magnifique (on est pile en face de Notre Dame de la Garde) (Pedro : mais alors pile en face au centimètre près). Comme le reste tout est parfait : même les assiettes sont trop belles (des Bernardaud…).
Bon c’est un resto d’hôtel de luxe, donc les prix sont conséquents, mais à notre surprise c’est pas pire… le midi en semaine, il y a des formules à 35 euros (si je ne me trompe pas) (Pedro : non, je crois que c’est bien ça) pour entrée + plat ou plat + dessert… Sinon les entrées commencent dans les 16 euros et les plats dans les 25 euros (jusqu’à 59 pour le homard) (après ça va vite, avec le dessert, les boissons etc…).
Les plats sont copieux et vraiment très très bons, c’est recherché, raffiné, et très bien préparé. (ça fait beaucoup de « très » mais tout est « très » là-bas !) (Pedro : PIMP)
On commande en entrée un milkshake de bouillabaisse : super bon, il y a 3 textures différentes, dont une émulsion de soupe de poisson, on retrouve vraiment le goût de la Bouillabaisse, c’est très étonnant ! (Pedro : truc de fou)
Puis des tartares de bœuf aux noisettes avec leur cornet de frites : (je le répète mais c’est copieux !) délicieux : c’est entre un tartare normal et un coupé au couteau, c’est juste parfaitement assaisonné, et les noisettes ne gâchent pas du tout le goût, au contraire ça donne LE truc en plus ! (Pedro : best tartare of the year, j’ai même pas demandé de Tabasco, c’est dire!)
Plus de place pour un dessert… mais même avec le café il y a des petites pâtisseries maison délicieuses : un macaron coco-chocolat blanc à tomber et des minis tartes à la banane écrasée…whoua (Pedro : les desserts avaient l’air complètement dingues mais j’avais l’équivalent d’un cochon dans le ventre avec tout le bacon du petit déjeuner…)

Notre séjour était vraiment fantastique, on est vraiment dans un microcosme hors du monde extérieur où tout est beau, où le personnel est gentil, poli, à tes petits soins, en gros t’es une princesse (ou un prince quoi…), si t’as trop de soleil on bouge ton parasol… t’as plus d’eau on t’en sert, tu veux un taxi on l’appelle pour toi, on t’apporte tes bagages ton casque…). Quand t’es riche, tu vis dans un monde de bisounours… (et oui, je sais, l’argent ne fait pas le bonheur… mais te donne un sac Chanel et un jet privé) (Pedro : tu vis surtout dans un clip de rap).

Jusqu’au 25 août tu peux toi aussi accéder au luxe pour 150 euros ! (tu peux voir l’offre ici ! ), ça vaut VRAIMENT le coup ! (1 nuit dans une chambre Deluxe + petit déjeuner), alors fonce !

Pedro : sinon on est rentrés chez nous… ya pas la clim, pas de piscine, pas de Soudiens, pas de salle de muscu… mais on s’en fout, on a acheté de la Vittel !

Adresse :

• Intercontinental Marseille – Hôtel Dieu
1 Place Daviel
Marseille, 13002 – France
Tél. : +33 (0)4 13 42 42 42
Leur site ICI !

• Brasserie Les Fenêtres
Pour réserver, c’est par là !

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE