Toka Toka, for tourists only !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

Kyo Sushi : cuisine traditionnelle japonaise à Marseille

28 novembre 2016 0 commentaire

Salut !

Nous sommes allés découvrir la cuisine Japonaise de Kyo Sushi, sur le Prado. Ça faisait des années qu’on passait devant, cette fois-ci ce fût l’occasion de voir ce que ça donnait et on n’a pas été déçu 🙂 (Pedro : ça fait parti des lieux où l’on passe 100 fois par jour devant sans s’arrêter… on en a plein comme ça à Marseille… c’est notre truc de pas s’arrêter…)

Chez Kyo Sushi on trouve donc des sushis, des chirashis, des sashimis, mais aussi des plats traditionnels japonais comme le curry, le tonkatsu, des gyozas, des karaage, des takoyakis, des yakitoris, etc…
Il existe 4 restaurants, c’est une petite chaine, mais tous les chefs sont Japonais ou formés par des chefs Japonais et on chacun minimum 10 ans d’expérience (dont 5 ont été formés directement au Japon !). À Marseille c’est Ishikawa San, 14 ans d’expérience qui gère la cuisine.

Les produits utilisés sont rigoureusement sélectionnés : riz bio, saumon d’Écosse Label rouge, et cette fois-ci on a eu de la chance, ils avaient du thon Ikejime de Corse : une technique de pêche japonaise qui consiste à stresser le moins possible le thon, il est donc pêché à la ligne et tué dès sa capture suivant un rituel précis et rapide puis vidé directement de son sang pour garder toutes les qualités de sa chair et empêcher le développement des toxines (bon dit comme ça ça a l’air horrible, mais pour le poisson c’est mieux…). Pour la petite histoire c’est Damien Muller « maitre pêcheur Ikejimi » qui utilise cette technique en Corse, avec une pêche sélective et durable, technique apprise depuis des générations par un Japonais en vacances ! On l’a mangé en version « Toro » (partie grasse du thon) et on c’était déééélicieux.

L’accueil est très sympa, on se sent à l’aise, nous on y est allé le soir, les cuisines ferment à 22h et 23h le week-end, donc il ne faut pas y aller trop tard. On peut se caler au comptoir ou à table, l’ambiance est décontractée. (Pedro : pour toi le jeune qui nous lit, ça veut dire que t’es OKLM)
À la carte : du shochu, de la kirin à la pression, du saké, il n’en fallait pas plus pour nous rendre heureux 🙂 (Pedro : putain mais c’est ma vie le Shochu…)

On se prend à se partager des edamame et des lamelles de calamars et morceaux de concombres marinés dans du miso, notre verre de shochu et notre kirin biennnnn glace, on s’y croirait presque ! (j’ai dit presque hein) (Pedro : ouais calme toi, le Japon c’ets le Japon hein…)
On prend ensuite des chirashis : le Deluxe pour Pedro (avec du thon, du saumon, du loup, des crevettes, des œufs de saumon, de l’uni (oursin)…), et pour moi le « mix » : thon, saumon, loup, omelette et crevette et des paires de sushis : thon toro, saba (maquereau) et thon.
Le riz est bien cuit, bien assaisonné , le grain est bien rebondi
, déjà on est conquis ! On se prend une petite bouteille de saké pour accompagner notre repas et en dessert : des mochis glacés (passion et matcha).
Les prix sont raisonnables, la qualité est là, on s’est régalé ! (Pedro : un bon riz c’est vraiment la base !!!)

En plus tu peux aussi te faire livrer, et le midi ils proposent des formules vraiment pas chères (qu’ils livrent aussi), parfait avant de repartir travailler !

Pedro : j’avais vu des avis de gens sur internet qui se plaignaient que c’était trop cher et les sushis pas top… Un conseil : suicidez-vous de suite c’est encore le mieux à faire bande de cons. Franchement c’est très bon, le riz est top, le poisson aussi, et forcément tu vas pas payer le même prix que des sushis de merde de supermarché…

Adresse :
Kyo Sushi
15 avenue du Prado
13006 Marseille
04 84 25 15 11
Du lundi au samedi, de 11h30 à 14h30 et de 18h à 22h, jusqu’à 23h les vendredi et samedi.
La carte à télécharger ICI

Tags : , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE