Toka Toka, for tourists only !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

Sur le pont d’Avignon, on y mange, on y mange…

16 mars 2011 0 commentaire

Avignon, ou le week-end du marathon de l’enchainement de repas…
Vous croyez que c’est possible de vivre « manger « ? Et bien oui, on en est la preuve vivante… On aurait même pas cru nous même qu’on allait être un jour heureux de faire une pause repas… (Pedro : ouais non mais c’est même pas drôle… c’est dur la famille…)

Tout commença par un couscous : là on était contents, on se disait mmmmhh du manger ! du manger ! du manger ! (de la maman de pedro), qui, forcément était tellement bon qu’on en a repris, puis repris, puis repris, sans compter la salade marocaine en entrée, et les gâteaux arabes au dessert (non je n’ai pas pu…), pour finir à 17h… à moitié agonisants, ayant mangé pour 3 semaines et demie… mais c’était seulement le début… il était l’heure de faire les courses pour les : SUSHIS : (là vous vous dites « oooh mais des sushis c’est léger ».. ouiiii, sauf si on en mange 3 tonnes…).

Ça faisait plusieurs fois que la tante à Pedro voulait qu’on leur fasse des sushis… Pedro et Pierre se sont donc mis au travail, après avoir fait le plein à Paris Store (bonheur et joie ce magasin…), avoir trouvé du thon et du saumon magnifiques, et surtout m’être fait poursuivre par une dame hyper collante dans la queue d’Auchan « mademoiselle (à 5 mm de ma tête), vous avez un magnifique trou »… dans mon collant, oui.. merci, j’avais vu… si vous pouviez respecter mon périmètre de sécurité et d’oxygénation ça serait cool… (Pedro : madame folle si tu nous lis…)

thon/saumon/powder of wasabi/riz et tout pour faire sa préparation/avocats/concombre/kiri (Pedro : ouais c’est pas super Japonais le kiri mais bon…) /crevettes/algues/gingembre/soja/sésame/saumon fumé/aneth >>> la base pour des sushis/makis/california/sashimis réussis !!! (Pedro : et de la bière, parce que Cath elle dit toujours : les Japonais ils boivent toujours de la bière en mangeant)




Après avoir grignoté pendant la préparation et englouti la moitié des saumons de la mer… il était temps de dormir un peu… (oui seulement « un peu », on est en marathon, c’est pas la fête…). Le lendemain : 30 minutes pour nous préparer et se rendre à la « table paysanne », un restaurant dans une petite exploitation agricole (quand je vous disais que c’était un marathon…)… Un endroit paisible avec des chèvres naines (le top de la chèvre), un mouton méchant, un âne, des canards (mignons, qu’ils mangeront surement…), une mare, et surtout un groupe de fans des États-Unis (ou plutôt de Dallas), avec le sosie de Bobby, et ses amis (sans oublier sa femme, chapeau de cowboy rose, cuissardes en cuir blanc et veste à franges…), arrivés avec des voitures de FOLLLIIIIEEEE !!!! (cadillac etc…) Vous imaginez notre bonheur, déjà il y avait des chèvres NAINES, mais les fans des States, sachant que c’est notre passion dans la vie, là c’était l’apothéose… D’ailleurs Bobby si tu nous lis : « God bless you and America ! » Ah oui, j’allais oublier, il y avait aussi le chat le pluuuuuuus mignonnnnn du monde > le chat de Shrek > qu’on appellera « chat de Shrek »… (Pedro : non Anaïs, on ne le prendra pas…)


(vous avez vu le chat de Shrek comme il est magnifique… tellement mignon qu’on pouvait le caresser violent…il disait rien…) Et arrive le moment fatidique… et oui, LE REPAS… 🙂 Après avoir bu un petit apéro : pastis pour les uns, marquisettes pour les autres, accompagné de toasts de tapenade, on déguste un flan d’aubergine accompagné de sa sauce tomate (note pour plus tard : penser à faire des flans d’aubergine, c’est tellemennnnntttt bonnnnn), ensuite : gigot d’agneau avec ses pommes de terre sautées à l’ail et au persil, ainsi que des artichauts, (là on n’en pouvait déjà plus, mais c’était pas fini du tout…), plateau de fromage et salade, et pour terminer : OMELETTE NORVÉGIENNE… et café pour nous achever… il est 17h, on est décédés… (Pedro : … et je bois du Jet, comme au passe temps mais à 17h…)

Après avoir passé 2 jours à manger non stop (oui bon on a dormi aussi, mais c’est tout ! ), on s’est dit que c’était plutôt pas mal de sentir la légèreté de son ventre quand on fait un régime (bon ça a duré une journée, après on a re-trouvé ça complètement nul et inintéressant…)…

ADRESSE :

• La Table Paysanne
334, chemin de la Galifette
84250 LE THOR
Tél. 04 90 33 93 33

Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE