Toka Toka, for tourists only !

Tirunamavalai et son architecture incroyable !

Un Dîner autour des whiskys Aberlour, Tormore et Scapa

28 février 2016 0 commentaire

Salut !

Jeudi dernier nous avons été convié par Stéphane et Cyril de Pernod à un dîner aux whiskys Aberlour, Tomore et Scapa, accompagnés de mets imaginés par Dominique Frérard au restaurant les 3 forts au Sofitel Marseille Vieux Port !
Chaque plat était choisi afin de mettre en avant les whiskys en fonction de leur côté poivré, fruité ou encore iodé.

Nous avons dégusté tout au long du repas 6 whiskys (Pedro : joie, bonheur, j’adore le whisky) : Tormore 16 ans, Aberlour 15 ans, Scapa Skiren, Aberlour 12 ans, Aberlour 18ans et Aberlour A’Bunadh. Tous sont des scotch whiskys (élaborés en Écosse à base d’orge maltée, d’eau et de levure, distillés deux fois dans des alambics traditionnels, vieillis pendant au moins 3 ans dans des fûts de chêne) single Malt (Malt venant d’une seule distillerie).

• Pour accompagner le Tormore 16 : une tapenade qui faisait ressortir ses notes poivrées.
La distillerie Tormore a été créée en 1956 et elle est l’une des premières de la région à être édifiée après guerre, période de renouveau pour le whisky écossais. Le vieillissement se fait en fût de Bourbon Américain.

L’Aberlour 15 (vieillit simultanément dans deux types de fûts : Sherry et Bourbon) avec du jambon cru. (Pedro : un de mes préférés avec le 18 ans et le A’Bunadh)

Le Scapa Skiren, doux et fruité, est vieilli dans des fûts de Bourbon. La distillerie se situe sur une île de l’archipel des Orcades, à l’extrême Nord de l’Écosse, elle ne possède que 2 alambics de petite taile du très rare design « Lomond », ce qui lui permet d’obtenir un spiritueux velouté et délicat.
Il s’accorde parfaitement avec le saumon gravelax : (Pedro : le Scapa est plus « sec » par rapport aux autres)

L’Aberlour 12 est non filtré, préservant ainsi l’intensité des saveurs et donnant des arômes puissants, fruités et épicés. Il était accompagné d’un pressé de foie gras de canard aux poireaux, noisettes torréfiées : (Pedro : putain le foie gras… super bon… j’ai faim…)

L’Aberlour 18 : vieilli dans des fûts de la plus haute qualité lui donnant des saveurs profondes de bourbon et d’oloroso sherry. C’est un whisky qui s’accorde parfaitement avec la cuisine de la chasse. Ici il était accordé avec un très bon filet de canette des Dombes, betterave confite, nem de choux vert à l’oignon et sauce courte aux agrumes : (Pedro : on retrouve un peu les saveurs du 15 ans, ok appelez-moi Pedro le whisky)

L’Aberlour A’Bunadh est exceptionnel. Du gaëlique « origine », il célèbre la tradition whisky du XIXème siècle, filtré selon les méthodes de l’époque en hommage au fondateur d’Aberlour James Fleming, et exclusivement vieilli en fûts de Xérès (Sherry). Ses notes finales sont rondes et chaudes, évoquant les agrumes et le cacao, il était donc tout naturellement accordé avec une tarte sablée au chocolat amer, sorbet mascarpone :
(Pedro : alors attention, celui-ci est à 60° !!! Un goût de dingue, et avec le dessert : le top !!! Mon préféré avec le 15 et le 18, rien à dire !)

Merci à Cyril et Stéphane pour ce repas merveilleux, on s’est régalé et les plats s’accordaient parfaitement avec chaque whisky. On a appris plein de choses et on a passé une excellente soirée !Pedro : et comme on n’avait pas assez bu de whisky on a fini au Dantès, le bar du Sofitel
Tu peux retrouver tous ces whiskys à l’achat sur Bar Premium, ils ne sont pas méga cher et ça vaut le coup si t’es amateur de whisky !

Tags : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Copyrights © 2013 - Anaïs et Pedro - Blog fièrement propulsé par le beau PUShAUNE